La croissance économique de l’Union des Comores s’est révélée en nette amélioration, avec un taux de croissance du PIB qui est passé de 3% en 2012 à 3,5% en 2013.

Cette croissance a été soutenue par les bons résultats dans les secteurs de la construction  et de la banque, l'envoi de fonds de la diaspora qui représente un quart du PIB et aussi grâce à l’amélioration des cours des produits de rente (vanille, ylang-ylang, girofle) sur les marchés internationaux. 

L’agriculture  reste le secteur dominant de l’économie comorienne, lequel représente près de la moitié du PIB. Le  secteur tertiaire, qui représente 38.6% du PIB a connu une progression de 2.9% en 2013 grâce aux bonnes tenues des activités bancaires.

La part du  secteur secondaire s’élève à 12.6% du PIB, enregistrant une légère amélioration depuis 2010 grâce au développement des activités du BTP.

En 2013, l'inflation a fortement diminué passant de 6.3% en 2012 à 1.6%. Cette baisse est due à l’augmentation modérée  des prix de denrées alimentaires et des coûts du carburant et du transport.

TABLEAU DE RÉPARTITION DU PIB PAR BRANCHE D’ACTIVITÉ À PRIX COURANTS

DU MARCHÉ (EN MILLIONS FC)

Activités

PIB 2012

PIB 2013*

Agriculture, élevage, pêche, sylviculture

80 587

82 286

Industrie manufacturière

13 735

15 587

Électricité, gaz, eau

3 517

3 784

Bâtiments et travaux publics

7 483

5 993

Commerce, hôtels, bars, restaurants

61 860

65 770

Banques, Assurances, A.I et SRE

18 307

20 894

Transport et télécommunication

9 973

10 427

Administration publique.

27 861

29 418

Autres services

1 354

1 555

Production bancaire imputée (moins)

(6 095)

(6 480)

PRODUIT INTÉRIEUR BRUT(*)

218 582

229 234

Source : Institut National de la Statistique et des Etudes Economiques et